Pensée : Être et ne pas Naître ?

©Mathieu-N-J Langlois 2021 — Cimetière Mont-Hermon, à Québec, Québec.


Qu’est-ce qu’un être humain ?

C’est un tout, sacré et précieux.
C’est un ensemble que nul ne devrait pouvoir disposer.
Aucun ne devrait pouvoir acheter un autre.
Ou pouvoir le vendre, ou l’exploiter.
La personne humaine est sans prix.

Il est digne aussi.
La dignité ne provient pas du fait qu’il soit homme ou femme.
Ni d’une nationalité quelconque.
La femme et l’homme sont égaux.
Cette dignité émane de l’existence même.
Ce n’est pas l’âge ou la position sociale qui entrave cette dignité.

L’être humain c’est aussi un être sacré.
Mais pourquoi ?
L’être humain est physique, mais il va au delà du physique.
C’est un être qui pense.
Il est un être métaphysique.
Il est englobé par la réalité, mais par son intelligence englobe la réalité elle-même.
Sa pensée est capable de comprendre une cause.
Et il remonte ainsi jusqu’à la cause première.
Il est seul au monde physique à détenir ce pouvoir.
Grâce à son esprit il poursuivra aussi sa vie.

Il est un être possédant une volonté
Et la capacité d’honorer et d’aimer.
Aimer, plus que tout autre capacité, lui appartient.
Aimer, c’est un don de soi.
C’est accepter l’autre tel quel.
C’est un acte qui requiert de l’intelligence, de la volonté.
Ce doit être un acte libre.

L’être humain, qu’il soit jeune ou vieux,
En santé ou handicapée
Conserve toujours sa dignité.
Le fait d’exister la lui donne.
Personne ne peut la lui enlever.
Une personne est souveraine de sa dignité.

L’être humain, créé à l’instant ou les gamètes mâle et femelle se rencontrent, est unique et capable de se développer seul in utero. Croyez-vous qu’il soit un être souverain qui possède enfouis en lui, tel la chrysalide enferme le papillon, tout ce qu’il a besoin pour s’épanouir, ainsi que cette liberté de pouvoir un jour aimer ?
Croyez-vous que le seul fait d’exister lui donne cette dignité ?

L’avortement au Canada est autorisé jusqu’à la naissance.
Pour les enfants à naître nulle reconnaissance.
Être et ne pas naître, tel est l’avortement.
Avons-nous donc à ce point perdus notre capacité d’aimer ?

Publié par Mathieu-N-J Langlois

Épris de philosophie, avec un petit penchant thomiste, il apprécie le chant grégorien, la théologie, la poésie, la photographie, la randonnée et l'histoire ; surtout celle du Canada et de l’Église. C’est le désir de partager ce qu'il a récolté çà et là qui l'a finalement décidé à écrire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :